Thursday, January 13, 2011


Sufjan Stevens- "I walked".



credit photo: Ryan Thomas Kenny.

4 comments:

Khelaar said...

Quel silence ces derniers temps...

roberta sparrow said...

Oh la la, je sais! Ces dernières semaines ont été mouvementées: j'ai eu du monde chez moi donc peu de temps seule donc pas d'occasions d'écouter de la musique. Et puis les partiels sont arrivés et comme je suis en double-cursus, j'ai des dates d'examen qui s'accumulent un peu n'importe comment, c'est le chaos. Et enfin, j'ai tendance à privilégier films + séries télé en ce moment donc c'est la dèche musicale.
En gros, je suis consciente et désolée de ce silence radio mais j'ai bien peur qu'il ne se prolonge encore.


(Je peux poster des belles photos par contre, je n'ai jamais autant "favoriter" sur flickr.)

Khelaar said...

Hmmm, je suis déjà curieux de connaitre tes goûts cinématographiques...
En attendant, courage pour tes examens.

roberta sparrow said...

Merci!
Je ne pense pas que mes goûts ciné soient si extraordinaires que ça. Comme en musique, même si ça ne se voit pas ici, je suis fidèle. Du coup, mes goûts sont facilement définissables en balançant des noms de réalisateurs.
J'ai en tête, là, tout de suite: Wes Anderson et ses personnages névrosés, Larry Clark même si son dernier était décevant et très mal joué, Gus Van Sant et sa trilogie de la mort (même si "My Own Private Idaho" est un chef d'oeuvre), Gregg Araki et son trash attachant qui est un des rares à provoquer des réactions vraiment viscérales (autant j'ai adoré "nowhere" autant j'ai détesté de toutes mes forces "the doom generation") et euh il y en a beaucoup, beaucoup d'autres (John Cameron Mitchell dont j'aime les films d'une tendresse infinie, Darren Aronofski,etc). Ah oui Richard Kelly même si "The Box" a été une catastrophe intersidérale et Leonardo Dicaprio, qui est un des rares acteurs qui me font me déplacer juste pour eux (sa filmo est irréprochable). Après il y a ceux qui comptent pour un ou deux films comme Boyle qui m'a fait aimer la science fiction avec "Sunshine" (qui sera dans mon top 3 à jamais) et m'a initié aux films de zombies avec "28jours plus tard".
Je me retrouve souvent à préférer des films violents psychologiquement parce que je ne vois pas le cinéma comme un simple divertissement, je veux ressentir quelque chose de fort du coup j'ai autant de respect pour un film que j'aurais adoré que pour un autre que j'aurais foncièrement détesté, le pire c'est de rester indifférent. Je veux être bousculée, happée dans une histoire et que celle-ci me hante pendant des jours. Comme tout ceux qui découvrent le cinéma en tant qu'art, j'ai eu ma période élitiste où je considérais certains films comme des sous-genres indignes de mon intérêt. Exemple avec la comédie que j'ai snobée pendant des années (Ben Stiller rrrrhh) et maintenant grâce à la team Apatow, je redécouvre avec plaisir le rire au cinéma. Will Ferrell, Justin Long, Seth Rogen, je les veux tous, dans ma télé, au cinéma, partout, tout le temps.

Wow quel roman, mais bon c'est ce qui arrive quand on me parle de ciné. En espérant que tu ne t'es pas endormi en lisant tout ça.

Tes goûts à toi ressemblent à quoi?